www.faune-ain.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Vipère aspic 19-21
       - 
Lézard des souches 20-23
       - 
Hirondelle de rochers 2021
       - 
Hibou moyen-duc 2021
       - 
Mésange noire 2021
       - 
Alouette lulu 2021
       - 
Cincle plongeur 2021
       - 
Coucou gris 2021
       - 
Oedicnème criard 2021
       - 
Pic épeichette 2021
       - 
Ecureuil roux 20-21
       - 
Grenouille agile 21-22
       - 
Argus vert 2021
       - 
Paon du jour 2021
       - 
Aïolope automnale 20-22
 - 
Les galeries
Actualité , aide et statistiques
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste de la biodiversité communale
 - 
Cartes de présence
Mode d'emploi
Etudes et réseaux
Vie associative
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 221
 
mercredi 31 mars 2021
Oiseaux
Atlas Oiseaux de France : Que rechercher en avril?

Que rechercher en avril?

 

Ça y est! L'atlas national des oiseaux nicheurs est désormais bien lancé et les différentes lacunes techniques du départ ont peu à peu disparu.

Dans l'Ain, de nombreuses données ont déjà été enregistrées et on peut déjà dresser la liste des secteurs sous prospectés. Le manque le plus évident (déjà constaté par le passé) se situe grosso modo au nord d'une ligne joignant Jassans-Riottier à Coligny. Dans cette zone, la Bresse en dehors de l'agglomération de Bourg-en-Bresse fait vraiment figure de parent pauvre avec même des mailles 10x 10 km quasi vierges de toute observation! Ensuite, tout le Val de Saône donne l'impression de pouvoir mieux faire, comme la vallée du haut Rhône entre Belley et la frontière suisse.Pour l'instant, la haute chaîne du Jura accuse aussi un retard de prospection.

 

Que chercher et où?

En Dombes, si l'espèce est encore présente, c'est le bon moment pour écouter les chants du butor étoilé là où subsistent des roselières conséquentes. A peu près dans les mêmes milieux, les marouettes (3 espèces potentiellement) arrivent et sont susceptibles de chanter. La repasse (utilisation de chants enregistrés pour provoquer la réponse d'oiseaux cantonnés) doit être utilisée avec parcimonie.C'est dans les milieux ouverts et les bordures d'étangs qu'il faut rechercher les poussins de vanneaux huppés. Les comportements de défense des adultes vis à vis des prédateurs sont un bon moyen pour les découvrir. C'est dans ces mêmes milieux, toujours en Dombes et dans le Val de Saône, que se cantonnent les barges à queue noire dont le vol de parade et les cris particuliers alors émis facilitent grandement la détection. Un peu plus largement répandus, quoiqu'en régression, les courlis cendrés déposent majoritairement leurs pontes en avril mais sont encore bien détectables.

Avril est un bon mois pour découvrir les bruyantes colonies (*) de mouettes rieuses et y rechercher d'éventuelles mouettes mélanocéphales. Plus tard dans la saison, elles seront souvent accompagnées de grèbes à cou noir et de diverses espèces d'Anatidés. Un peu partout à proximité de l'eau (îles des étangs dombistes, bancs de galets et îles dénudées sur les cours d'eau voire falaises surplombant le haut-Rhône, il faut aussi s'intéresser aux nids isolés ou aux colonies de goélands leucophées (*).

En Plaine de l'Ain, la recherche d'éventuelles outardes canepetières dans les rares secteurs encore pas totalement défavorables peut commencer mais se lancer dans cette recherche ne peut se faire sans une forte dose d'optimisme! Toujours en Plaine de l'Ain, mais aussi sporadiquement en Dombes, Bresse et Val se Saône, les oedicnèmes paradent ce qui les rend plus détectables qu'en pleine saison de reproduction.

Si elle a beaucoup régressé ces dernières décennies, la huppe est encore présente ça et là en plaine et sa répartition actuelle doit être précisée. Dans les zones de piémont, le torcol peut être contacté grâce à ses chants. D'autres picidés sont encore bien détectables: pics noir, mar, épeichette.

Dans les zones ouvertes où subsistent des prairies (Val de Saône, Plaine de l'Ain, Bugey), avril est marqué par les chants des alouettes des champs.

Nous savons peu de choses sur la biologie du cincle plongeur, à peine plus sur sa répartition. Des recherches spécifiques seront les bienvenues. Discret en toute saison, l'accenteur mouchet appelle les même recherches.Les vocalisations du rossignol sont heureusement moins discrètes et permettent de le contacter facilement. L'enquête atlas permettra de préciser sa répartition sur le relief et les altitudes maximales atteintes. Y a t-il encore des gorgebleues nichant au bord de l'Ain et en Dombes?

Dans des milieux très différents, c'est maintenant que s'installent les rougequeue à front blanc, merle à plastron,grives litorne et draine, locustelles tachetée (attention aux oiseaux se cantonnant très provisoirement dans des milieux divers et ne méritant pas un code atlas!) et luscinioïde, phragmite des joncs, rousserolle effarvatte, fauvettes passerinette, babillarde, grisette, des jardins, pouillots de Bonelli, siffleur, fitis (même remarque que pour la locustelle tachetée), loriot (répartition à préciser en zone de piémont), serin cini, venturon montagnard, linotte mélodieuse, sizerin flammé, bouvreuil pivoine, grosbec, bruants fou, des roseaux et proyer.

Avril n'est pas que le temps de la reproduction mais correspond aussi à celui du début de la migration de nombreuses espèces: busard cendré, aigle botté, faucons hobereau et kobez, caille des blés, râle des genêts, mouette pygmée, sterne pierregarin, guifettes, tourterelle des bois, petit-duc, martinet noir, rémiz penduline, bruant ortolan.

Alors, prenez vos jumelles et faites vous plaisir! Pour autant, à l'heure où sont écrites ces lignes, la perspective d'un nouveau confinement semble se préciser. Ne prenez pas de risques pour vous mêmes et n'en faites pas courir aux autres. S'il faut se contenter de regarder les oiseaux dans son jardin pour ceux qui en possèdent un ou depuis sa fenêtre, alors passons par là une fois de plus en espérant que cette attitude permettra de faire disparaître ce virus.

 

(*) à signaler à la Coordination GISOM: alain.bernard711@orange.fr, pierre_crouzierfr@yahoo.fr

posté par Bernard Sonnerat
 
mardi 23 février 2021
Oiseaux
Atlas des Oiseaux de France Webinaire national
posté par Alexandre Roux (pro)
 
samedi 20 février 2021
Reptiles
Tous les serpents enfin protégés !
posté par Bernard Sonnerat
 
jeudi 18 février 2021
Oiseaux
l'atlas des Oiseaux de France est lancé !
posté par Benoit Feuvrier
 
jeudi 18 février 2021
Oiseaux
Enquête du Groupement d'Intérêt Scientifique Oiseaux Marins (GISOM)
posté par Bernard Sonnerat
 
lundi 1 février 2021
Oiseaux
Atlas Oiseaux de France : Que rechercher en février-mars?
posté par Benoit Feuvrier
 
jeudi 28 janvier 2021
Oiseaux
Oiseaux de France : abonnez-vous à la lettre d'info
posté par Bernard Sonnerat
 
lundi 25 janvier 2021
Oiseaux
Les recensements d'oiseaux aquatiques dans l'Ain à la mi-janvier 2021
posté par Alexandre Roux (pro)
 
jeudi 17 décembre 2020
Oiseaux
Comptage Wetlands 2021
posté par Alexandre Roux (pro)
 
samedi 5 décembre 2020
Sondage : Date de la réunion annuelle du Groupe Herpétologique de l'Ain
posté par Alexandre Roux (pro)
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 221

Ligue pour la Protection des Oiseaux AIN
email: ain@lpo.fr
5 rue Bernard Gangloff - 01160 Pont d'Ain
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021