www.faune-ain.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Vipère aspic 19-21
       - 
Rémiz penduline 20-21
       - 
Tarin des aulnes 20-21
       - 
Accenteur mouchet 20-21
       - 
Corbeau freux 20-21
       - 
Pinson du Nord 20-21
       - 
Butor étoilé 20-21
       - 
Ecureuil roux 20-21
       - 
Aïolope automnale 20-22
 - 
Les galeries
Actualité , aide et statistiques
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste de la biodiversité communale
 - 
Cartes de présence
Mode d'emploi
Etudes et réseaux
Vie associative
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 213
 
jeudi 17 décembre 2020
Oiseaux
Comptage Wetlands 2021
Les prochains recensements internationaux d'oiseaux aquatiques (Wetlands International) auront lieu du 11 au 17 janvier 2021.
 
Les différentes zones humides du département de l'Ain ont été découpées en un certain nombre de secteurs dont vous trouverez la liste sur le tableau en annexe. Vous pouvez nous informer de  votre volonté de participer à ces dénombrements  en indiquant vos disponibilités et le secteur sur lequel vous aimeriez intervenir à A. BERNARD que vous pouvez joindre au 06 78 42 06 01 ou en lui envoyant un message à alain.bernard711@orange.fr mais les obligations sanitaires imposent la prudence et de fonctionner avec des équipes minimales.
 
Toute volonté sera la bienvenue.
 
 

Secteur

Délimitations

Responsables

Dates

Zones humides du Pays de Gex

Lac de Divonne

S. GARDIEN

Du 11 au 17/01

Etournel et autres secteurs

S. GARDIEN

Du 11 au 17/01

Lacs de Nantua et de Sylans

 

F. BULLIFFON

Du 11 au 17/01

Vallée de l’Oignin

Du barrage des Trablettes au saut de Charmine

F. BULLIFFON

Du 11 au 17/01

Vallée de l’Ain

De l’aval du Pont de Thoirette à la confluence avec le Rhône + plans d’eau de la Plaine de l’Ain

A. BERNARD

Du 11 au 17/01

Bresse

Zones humides au nord  de la D 79 entre Replonges et "l'Efondras", à l'ouest de la D 26 entre "l'Efondras" et "Chazette", au nord de la D 28 entre "Chazette" et Montrevel, à l'ouest de la D 975 entre Montrevel et Saint-Julien-sur-Reyssouze, au nord de la D 1 entre Saint-Julien-sur-Reyssouze entre Beaupont, à l'est de la D 996 entre Beaupont et Viriat

A. BERNARD

Du 11au 17/01

Zones humides au nord de la D 1079 entre "l'Efondras" et "le Guidon", à l'est de à l'est de la D 28 entre "l'Efondras" et "Chazette", au sud de la D 28 entre "Chazette" et Montrevel, à l'est de la D 975 entre Montrevel et Saint-Julien-sur-Reyssouze, au sud de la D 1 entre Saint-Julien-sur-Reyssouze entre Beaupont, à l'ouest de la D 996 entre Beaupont et Viriat

JY. BREVET

Du 11 au 17/01

Zones humides au sud de la D 1079 entre Polliat  et "le Guidon", à l'est de la D 67 entre Polliat et "Corgenon", à l'est de la D 975 entre "le Guidon" et la hauteur de l'A40, au nord de la D 936 entre "Corgenon" et Bourg en Bresse, à l'ouest de la D 996 entre Bourg-en-Bresse et la hauteur de l'A 40.

P. CROUZIER

Du 11 au 17/01

Dombes

NORD: étangs au nord des routes reliant Châtillon-sur-Chalaronne-Marlieux (D7)- Saint-Nizier-le-Désert (D90)-Dompierre-sur-Veyle-Pont d'Ain

P. CROUZIER

Le 16/01 dès le matin

OUEST: étangs au sud de la D 7 entre Châtillon-sur-Chalaronne et Marlieux, au nord de la D 70 entre Villars et Villeneuve, à l'ouest de la D 83 entre Marlieux et Villars

C. GIACOMO, M. CLERC

Le 16/01 dès le matin

SUD-OUEST: étangs au sud de la D 70 entre Villars et Villeneuve, à l'ouest de la D 83 entre Villars et Mionnay sauf les étangs de la Réserve de Villars et de la Fondation Vérots

A. LAMY et

B. FOURNIER

Le 16/01 dès le matin

CENTRE-EST: étangs au sud de la D 90 entre Marlieux et Saint-Nizier-le-Désert, au sud de la D 70 entre Saint-Nizier-le-Désert et le carrefour avec la D 22 à l'ouest de Dompierre-sur-Veyle, au nord de la D 904  entre Villars et Chalamont, à l'ouest de la D 22 entre Chalamont et le carrefour avec la D 70 à l'ouest de Dompierre-sur-Veyle

B. SONNERAT et S. LAURENCIN

Le 16/01 dès le matin

EST:

1-a- étangs à l'est de la D 22 entre le carrefour avec la D 70 à l'ouest de Dompierre-sur-Veyle et Chalamont, au nord de la D904 entre Chalamont et Châtillon-la-Palud, à l'ouest de la 'route de Priay' entre Dompierre sur Veyle et 'le Mas Pugues' en passant par 'Les Mottets' sauf :

Etang Chassagne à Chalamont

 

1-b-étangs au sud de la D17 entre Dompierre-sur-Veyle et 'La Ruat', à l'est de la 'route de Priay' entre Dompierre sur Veyle et 'le Mas Pugues' en passant par 'Les Mottets

2-étangs à l'ouest de la D22 entre Chalamont et Meximieux, au sud de laD904 entre Chalamont et Châtillon-la-Palud


 

Th. LENGAGNE et M. BENMERGUI

T.LENGAGNEet M.BENMERGUI 

J. ARDELET

 

A. BERNARD

Le 16/01 dès le matin

SUD-EST: étangs au sud de la D904 entre Villars et Chalamont, à l'est de la la D 83 entre Villars et Mionnay, à l'ouest de la D22 entre Chalamont et Meximieux sauf:

Réserve de Villars et Etang Chapelier à Versailleux

Etangs Grand Birieux et Bois Renard à Birieux

M. & F. POUMARAT

 

 

A. BERNARD

Th. LENGAGNE et M.BENMERGUI

Le 16/01 dès le matin

Parc ornithologique de Villars

E. BUREAU et P. CHEVRET

Le 16/01 dès le matin

Réserve de Villars

A. BERNARD

Le 16/01 dès le matin

Fondation Vérots

T. BEROUD

Le 16/01 dès le matin

posté par Alexandre Roux (pro)
 
samedi 5 décembre 2020
Sondage : Date de la réunion annuelle du Groupe Herpétologique de l'Ain
Et une année de plus... Comme à chaque fin d'année il est donc grand temps de dresser le bilan des actions effectuées au cours de l'année, sans oublier celles à anticiper.
Mais avant toute chose, choisissons une date !
 
Au programme :
 
- Bilan des sites d'écrasements des amphibiens
- Animations effectuées et à prévoir
- L'atlas départemental... Avançons !
- Analyse des données produites cette année
- Mise en place d'actions de recherche des espèces
- SOS Serpents, un réseau de bénévoles
- Animation du groupe
- Et plein d'autres sujets !
 
Étant donné le contexte sanitaire, la réunion se fera en visioconférence cette année.
 
 
Informations : ghra.ain@gmail.com
posté par Alexandre Roux (pro)
 
dimanche 29 novembre 2020
Oiseaux
Équiper les milans royaux de balises GPS pour connaître et limiter les causes de mortalité

Équiper les milans royaux de balises GPS pour connaître et limiter les causes de mortalité

 

La vie des oiseaux n’est pas un long fleuve tranquille. Recherche d’une nourriture de moins en moins abondante (insectes, micro-mammifères…), perte d’habitats due à l’urbanisation, migration parfois difficile selon les conditions météorologiques… Et à cela s’ajoute, malheureusement, une mortalité dont l’origine est anthropique : empoisonnements, tirs, collisions avec des vitres, des pâles d’éoliennes ou des câbles électriques, électrocutions….

Afin d’identifier et de quantifier les principales causes de mortalité de plusieurs espèces de rapaces en Europe, un ambitieux projet européen « LIFE Eurokite » a vu le jour en 2020 et recourt à la télémétrie. Ce projet permettrait in fine de lutter directement contre les causes de mortalité liées à l’activité humaine, en proposant des actions concrètes pour les éviter.

En pratique, 615 milans royaux et 80 autres rapaces (pygargues à queue blanche, aigles impériaux et faucons sacres) seraient équipés de balises GPS dans 12 pays européens, entre 2020 et 2024. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont ainsi 25 milans royaux qui seront équipés en 2021 (dans le Cantal, en Haute-Loire et dans la Loire).

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-auvergne.org/userfiles/Milan/Milanvivant.JPG
Milan royal - Romain Riols
 

Grâce à un système d’alerte en temps réel, toute suspicion de mortalité d’oiseau équipé sera immédiatement signalée, de sorte que le partenaire local d’un des 26 pays partenaires puisse rapidement collecter le cadavre et déterminer la cause de mortalité, à travers la réalisation d’une autopsie, d’une radiographie et d’analyses toxicologiques.

Ainsi, cette méthode permettra d’obtenir une vision précise des différentes causes de mortalité des milans royaux et des autres rapaces concernés le long de leurs voies de migration.

En octobre, déjà deux milans royaux équipés ont été retrouvés morts dans notre région (un potentiel cas d’électrocution dans le Cantal et un éventuel empoisonnement dans le Puy-de-Dôme), et au moins cinq autres cadavres de milans royaux non équipés ont été retrouvés (un oiseau plombé dans l’Isère, trois oiseaux empoisonnés dans le Puy-de-Dôme, un autre mort de cause non identifiée). L’Office Français de la Biodiversité (OFB) mène des enquêtes et la LPO Auvergne-Rhône-Alpes portera plainte auprès des tribunaux à chaque fois.

 
https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-auvergne.org/userfiles/Milan/Milanmort.jpg
Milan royal retrouvé mort dans le Puy-de-Dôme - Christian Fargeix
 

En cas de découverte d’un cadavre de milan royal ou d’un autre rapace (même non balisé), contactez la LPO (sabine.boursange@lpo.fr ou 07 77 82 88 26) et le service départemental de l’OFB afin que, dans la mesure du possible, des analyses soient réalisées et qu’une enquête soit diligentée au plus vite.

 

Un grand merci à tous les bénévoles impliqués pour le suivi et la protection de cet oiseau.

 

Plus d'informations sur le projet LIFE EUROKITE : www.life-eurokite.eu/fr

 

 


posté par Alexandre Roux (pro)
 
dimanche 29 novembre 2020
Mammifères
Les loups de France
Les loups de France" (Roger MATHIEU, novembre 2020) ;
un livre numérique téléchargeable librement et gratuitement en cliquant ICI ; 
 
 
vous pouvez aussi télécharger la pièce jointe à ce message.

Cet ouvrage de 112 pages abondamment illustré s’adresse à tous les publics.
 
Ce livre essaie de répondre, sans tabou, à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur les loups de France. Il offre une synthèse des connaissances sur les loups installés sur nos territoires (description, historique, biologie, menaces…) et propose un point, le plus complet possible, sur leurs rapports avec les troupeaux domestiques (dommages, protection, indemnisation, économie de la filière ovine…).
 
Les propos s’appuie sur plus d’une centaine de publications enrichies des connaissances acquises au sein d’un groupe d’une douzaines de naturalistes qui suivent une quinzaine de meutes établies dans les Alpes (Groupe PP Alpes). Ces connaissances de terrain ont été complétées par une multitude d’échanges avec d’autres naturalistes, biologistes et professionnels de l’élevage ; en France, Italie et Espagne.
 
Chaque chapitre intègre les éléments fournis par des documents-sources auxquels le lecteur peut directement avoir accès en cliquant sur plus de 80 liens permettant de consulter et/ou télécharger autant de publications, articles, vidéos, textes officiels…
 
Les photos et vidéos de loups qui illustrent les différents chapitres ont été obtenus à l’aide de caméras automatiques et sauf exceptions explicitent, ces documents montrent des loups libres qui vivent en France.
 
Le texte s’accompagne de 16 encarts qui développent des points particuliers comme l’hybridation, les attaques de chiens errants, les méthodes d’abattages légaux…
 
Bonne lecture et toutes les critiques sont les bienvenues.
 

Vous pouvez diffuser ce message, sans restriction et à votre convenance.

Cordialement

________________

Roger MATHIEU

Co-référent loup FNE AURA

24 Rue de la mairie
Le trou du loup
26400 Beaufort-sur-Gervanne

0630122052



Merci a Roger MATHIEU et aux membres du Groupe PP Alpes pour cet excellent livre.


 

posté par Bernard Sonnerat
 
samedi 28 novembre 2020
Oiseaux
Wetlands 2020 : un bilan contrasté sur fond de douceur hivernale
Wetlands 2020 : un bilan contrasté sur  fond de douceur hivernale
Accédez à la synthèse Wetlands et ses annexes en quelques clics !
Voir cet e-mail dans votre navigateur

Wetlands 2020 :
un bilan contrasté sur  fond de douceur hivernale

Le réseau Wetlands français – coordinateurs et compteurs locaux, sans qui ce travail n’aurait pas été possible - et la LPO ont le plaisir de vous présenter l’édition 2020 de la brochure des résultats du comptage des oiseaux d’eau à la mi-janvier et ses deux annexes - les résultats 2020 du dénombrement de 90 espèces présentés sous forme de fiches espèces et le bilan du réseau de sites des limicoles côtiers établi avec l’OFB

À la mi-janvier 2020, 2,8 millions d’oiseaux d’eau ont été recensés sur près de 500 zones humides du réseau de sites Wetlands français, soit un chiffre dans la moyenne des précédents comptages. À la faveur d’un automne et d’un hiver encore une fois très doux, les effectifs d’Anatidés, Foulque et Grèbes ont été particulièrement faibles. Les effectifs d’Oie des moissons, de Fuligules, de Garrot à Œil d’or, en déclin constant depuis le début des suivis, sont en 2020 à leurs plus bas niveaux. Les effectifs de limicoles à l’inverse sont élevés avec des records historiques (Pluvier doré, Barge à queue noire), il en est de même pour les échassiers (Ardéidés, Ibis, Spatule, Flamant), probablement, pour ces derniers, en lien avec de bons épisodes de reproduction et les conditions hivernales clémentes. La Camargue et les Pertuis Charentais (Réserve de Moëze-Oléron et Baie de l’Aiguillon), suivis de la Baie de Mont-Saint-Michel et du Bassin d’Arcachon, sont cette année en tête du classement des 47 zones humides identifiées d’importance internationale au titre des critères 5 et 6 de la convention Ramsar. 

Toutes ces informations, étayées des leurs chiffres précis, sont présentées dans la brochure de synthèse 2020. Vous y retrouverez également :

  • un résumé des tendances des 70 principales espèces suivies dans le cadre des comptages Wetlands
  • le zoom-site qui cette année s'intéresse au site transfrontalier du cours du Rhin
  • le zoom-espèce sur la Sarcelle d’hiver 
  • le déroulé et les résultats du comptage Wetlands en Guadeloupe dans la rubrique Outre-Mer
  • la rubrique sur les comptages hors frontière consacrée à deux sites emblématiques de Mauritanie : les Parcs Nationaux du Banc dArguin et du Diawling
  • le point habituel sur les espèces exotiques avec un zoom sur l’Ouette d’Egypte
  • une nouvelle rubrique sur les enquêtes spécifiques avec la présentation du Réseau National Bernache et les résultats des dénombrements mensuels de l’hiver 2019-2020

Bonne lecture à tous ! Et rendez-vous les 16 et 17 janvier pour l’édition 2021 du comptage Wetlands !
 

Cliquez sur les images pour consulter le document ou le télécharger.
 Contacter la coordination nationale Contacter la coordination nationale
Plus d'information sur le comptage Wetlands Plus d'information sur le comptage Wetlands
 
Ce travail a été réalisé grâce à www.faune-france.org, démarche participative rassemblant plusieurs dizaines d’associations naturalistes locales et des dizaines de milliers de contributeurs. Ce projet permet des actions de préservation de la biodiversité, de connaissance et participe aux politiques publiques. Le projet Faune France est coordonné par la LPO.




Ce travail a été financé par le Ministère de la transition écologique.
 

posté par Bernard Sonnerat
 
vendredi 30 octobre 2020
Oiseaux
500 000 listes complètes dans Faune-France !

La banque de données Faune-France comprend désormais plus de 500 000 listes complètes. Un grand bravo à tous les observateurs privilégiant ce mode de saisie !

Une liste complète, c’est quoi ?

C’est une série d’observations qui sont consignées, non pas les unes indépendamment des autres, mais regroupées dans un même formulaire.

Elles sont complètes parce que l'observateur n'a omis aucune des espèces qu'il a observé. En ce sens, complète ne veut pas dire exhaustive. Personne ne peut prétendre avoir observé tout ce qu’il y a sur un site…

Contrairement aux données saisies de façon isolées, les listes complètes ne sont pas une sélection d’espèces, mais bien l’intégralité des espèces détectées sur un pas de temps connu, qu’elles soient communes et répandues ou très rare.  On y note donc, avec la même attention, le Moineau domestique et le Pouillot à grands sourcils…

Pourquoi ces listes sont-elles intéressantes ?

Les listes complètes donnent à la fois des informations sur les espèces présentes et, par défaut, sur celles qui n’ont pas été détectées et sont probablement absentes.

Les listes complètes fournissent des informations sur la pression d’observation (temps de prospection) et sur la détectabilité des espèces (période annuelle de présence, variation de la détectabilité quotidienne). Cette connaissance est indispensable pour faire tourner des modèles statistiques de présence prédictive ou de lissage des pressions d’observation.

Ces listes permettent aussi de faire des analyses phénologiques fines et de les comparer dans le temps. Concrètement, elles permettent de dessiner les courbes de présence de chaque espèce.

Quand et où ?

Une liste complète se réfère à une période de prospection et un secteur géographique bien définis. On fait une liste dans son jardin, dans une parcelle de bois, sur un point d’observation à partir du moment où on reste en place 5 minutes ou plus. Au-delà d’une heure, il est préférable de faire plusieurs listes successives.

Les listes peuvent être faîtes partout et n’importe quand : durant la pause en randonnée, en attendant les enfants à la porte de l’école, dans un observatoire, à l’affut dans votre jardin… De jour, de nuit, tout est intéressant. Les listes vides, quand elles traduisent une réelle absence d’oiseaux (et non l’impossibilité de les observer comme par temps de brouillard), sont elles aussi, riches d’information.

EPOC ?

Une liste complète avec positionnement des contacts de tous les individus de chaque espèce pendant cinq minutes est qualifiée d’EPOC (Évaluation des populations d’oiseaux communs). Ce type de relevé, un peu plus standardisé, permet d’obtenir des informations sur les densités de peuplement et sur leur variation. Faire un EPOC implique de savoir identifier les espèces à vue et à l’oreille. Entrainez-vous !

Oiseaux ?

Avec NaturaList, on peut faire des listes pour tous les groupes, sous forme de placette de suivi ou de transect. Papillons, libellules, reptiles, amphibiens. N'hésitez pas à transmettre vos observations par listes. Les analyses de phénologie n'en seront que plus passionnantes.

Bravo à tous les observateurs qui transmettent des listes et fécilitations à tous ceux qui vont s'y mettre, même de façon ponctuelle.

Pour en savoir plus

Saisir une liste complète sur Faune-France

Saisir une liste complète sur NaturaList

Faire un EPOC

posté par Bernard Sonnerat
 
samedi 18 juillet 2020
Mammifères
Mission hérisson, c’est parti !

En 2020, le Hérisson d'Europe est à l'honneur. À cette occasion, la LPO, relayée par ses partenaires associatifs, lance un nouvel observatoire national : la Mission hérisson.

Cette enquête participative a pour objectif de déterminer la tendance de la population, indicateur qui nous manque actuellement cruellement.

Pour y participer, il suffit de se doter d’un tunnel à empreintes, de le poser 5 nuits dans le site de son choix, de l'appâter avec quelques croquettes, d'enduire les tampons d'encre naturelle et de disposer deux feuilles de papier à chaque entrée du tunnel. Facile !

À partir de là, tout petit gourmand ou tout petit curieux laissera la trace de son passage. Chaque matin, vous pourrez jouer les inspecteurs et déterminer quelles espèces ont emprunté votre tunnel durant la nuit. En cas de doute, la communauté des experts de la mission vous aidera dans vos déterminations.

Pour transmettre vos résultats, pas besoin de saisie compliquée. Il suffit de faire un cliché des pages d'empreintes et de les poster sur le site dédié, développé en partenariat avec Mosaic, centre de compétence du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Université de la Sorbonne.

Si vous acceptez la Mission Hérisson, rendez-vous sur https://missionherisson.org

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/EnquteHZ.png

 

Contact : mission.herisson@lpo.fr

posté par Bernard Sonnerat
 
samedi 18 juillet 2020
2021 : lancement du prochain Atlas des Oiseaux de France !

Depuis la parution de l’Atlas des Oiseaux de France métropolitaine en 2015 (données de 2005-2012), l'avifaune a sensiblement évolué. A titre d'exemple, la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus être nicheuse en France. A l'inverse, l'Ibis falcinelle fait preuve d'un fort dynamisme au-delà de son bastion méditerranéen. Il semble donc important d’actualiser aujourd’hui nos connaissances.

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Ses principaux objectifs sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations. Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

A l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune-France seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées.

Courant de l’automne, la méthode de prospection sera présentée, notamment par le biais de vidéos. Dans l'attente, un premier document décrit sommairement ce nouveau projet d'Atlas des oiseaux de France.

posté par Bernard Sonnerat
 
vendredi 26 juin 2020
Chauves-souris
Participez à l'amélioration des connaissances des chauves-souris en falaise: appel à bénévoles tous niveaux !

Afin de permettre une meilleure prise en compte de la présence des chauves-souris lors de projets d'aménagements et d'activités en falaise ou carrière, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé en 2019 une action régionale dans le cadre du PNA (Plan National d'Action) Chauves-souris (soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes).

 

Après une première année destinée à recueillir et analyser les retours d’expériences sur ce sujet, force a été de constater un manque important de données et de leur centralisation pour une mise en commun.

Entre autres actions, la LPO régionale a alors souhaité lancer une enquête participative destinée à la récolte de données spécifiques aux chauves-souris dont les gîtes se trouvent en falaises.

 

Une action chauves-souris où le détecteur n'est pas nécessaire!

 

Nous vous proposons ainsi de réaliser des prospections au crépuscule (60 minutes avant et 30 minutes après le coucher du soleil) ou à l’aube (60 minutes avant et 30 minutes après le lever du soleil) dans un milieu rupestre et de récolter les informations nécessaires à l’étude en complétant les fiches de saisies à télécharger ici .

Plusieurs espèces poussant des cris audibles avant la sortie de gîte, des informations intéressantes peuvent être récoltées uniquement avec une paire de jumelles (pas de détecteur nécessaire).

Une fois les données récoltées, elles pourront être saisies sur la plateforme du projet Lizmap développé spécifiquement pour cette enquête : https://sig.lpo-aura.org

Pour y accéder, vous trouverez le tutoriel de saisie et de connexion en cliquant ici.

 

Nous avons besoin de nombreux contributeurs.

Débutant ou spécialiste, cette enquête est à la portée de tous !

Pour toutes questions, vous pouvez contacter Christophe D’Adamo à christophe.dadamo[@]lpo.fr

 

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Logos/RegionAuvergneRhoneAlpes.png

 

Photo chauve-souris: Vespère de Savi (E. Muller)

posté par Alexandre Roux (pro)
 
lundi 18 mai 2020
Observations au camp militaire de la Valbonne
Chers adhérent(e)s et contributeurs(trices),
 
Cette année, la LPO a été mandatée sur le programme LIFE Valbonne, coordonné par le Ministère des Armées, en partenariat avec le Conservatoire d'Espaces Naturels Rhône-Alpes et la Fédération Départemental des Chasseurs de l'Ain. Nous intervenons sur le camp pour de nombreuses actions d'inventaires et de suivis de l'avifaune. La réalisation de ce travail financé en partie par l’Union Européenne, nécessite une collaboration étroite avec le camp militaire de la Valbonne. Ainsi, l’accès au terrain militaire passe par une déclaration des jours et heures de présence des intervenants afin d’éviter tout incident. La liste des personnes venant de la LPO a également été fournie et validée (identité, téléphone, plaque du véhicule). Ainsi, si vous observez des naturalistes sur le terrain militaire, il s'agit très probablement des intervenants LPO, ou d'autres structures ,sur ce programme LIFE qui ont obtenue l'autorisation.
 
En dehors de ces personnes préalablement identifiées, l'accès au camp militaire est, comme indiqué par les nombreux panneaux qui le délimitent, strictement interdit et nous rappelons qu'il y a un réel danger de mort. Les contrevenants s'exposent à des poursuites judiciaires (verbalisation et amende, passage au tribunal). Par ailleurs, les observateurs d’oiseaux en infraction dans le camp feront perdre la crédibilité de la LPO auprès des responsables du camp et du CEN RA, et mettront en péril l’action de notre association pour la biodiversité dans cet espace naturel. Aussi nous vous demandons de respecter la signalisation et de ne pas rentrer dans le camp militaire.
 
Rappelons que l'observation de la faune du camp est tolérée depuis les espaces de stationnement au bord des routes et qu'il existe plusieurs points d'observation que vous pouvez utiliser sans enfreindre la loi.
 
Nous vous remercions par avance pour votre compréhension.
 
l'équipe de la LPO DT Ain.
posté par Alexandre Roux (pro)
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 213

Ligue pour la Protection des Oiseaux AIN
email: ain@lpo.fr
5 rue Bernard Gangloff - 01160 Pont d'Ain
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021