www.faune-ain.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Pyrale du Buis 2017
       - 
Milan royal 2017
       - 
Hirondelle rustique 2017
       - 
Martinet à ventre blanc 2017
       - 
Martin-pêcheur d'Europe 2017
       - 
Tarier pâtre 2017
       - 
Rousserolle effarvatte 2017
       - 
Torcol fourmilier 2017
       - 
Castor d'Eurasie 16-17
       - 
Crocidure musette 15-19
       - 
Triton alpestre 2017
       - 
Aurore 2017
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste de la biodiversité communale
 - 
Cartes de présence
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune-Ain
Etudes et réseaux
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs : renseigner les codes
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
  Comptages Wetlands
    - 
Comptage Wetlands 2011
    - 
Comptage Wetlands 2012
    - 
Comptage Wetlands 2013
    - 
Comptage Wetlands 2014
    - 
Comptage Wetlands 2015
    - 
Comptage Wetlands 2016
    - 
Comptage Wetlands 2017
  Suivis de migration
    - 
Les Conches : suivi de la migration postnuptiale 2010
    - 
Les Conches : suivi de la migration post-nuptiale 2011
    - 
Les Conches - Suivi de migration postnuptiale 2012
 - 
Observatoire National Rapaces
  Réseau Herpéto
    - 
Présentation du groupe
    - 
Classes d'abondance des amphibiens et des reptiles de l'Ain - octobre 2012
    - 
Inventaire des mares du département de l'Ain
    - 
Atlas régional herpétologique
    - 
Recensement des sites d'écrasement d'amphibiens
  Réseau micromammifères
    - 
Présentation du réseau
    - 
Programme 2012
  Réseau Loutre
    - 
Présentation du réseau
    - 
La loutre dans l'Ain
    - 
Protocole de recherche et saisie des données
  Réseau refuges
    - 
Présentation du réseau
    - 
Les activités du réseau
    - 
Partage d'expériences
Vie associative
 - 
Adhérer à la LPO Ain
  Circulaires
    - 
Cora Ain'fo 2010
    - 
Cora Ain'fo et Chroniques ornitho 2011
    - 
LPO Info - Ain - 2014
    - 
LPO Info - Ain - 2015
    - 
LPO Info - Ain - 2016
    - 
LPO Info - Ain - 2017
  Comptes rendus de sorties
     Comptes-rendus 2011
       - 
Eurobirdwatch aux Conches - octobre 2011
       - 
La Dombes - novembre 2011
       - 
Grand-duc et papillotes dans les gorges de l'Ain - Décembre 2011
    - 
Sortie "Découverte des reptiles" (2017)
     Comptes-rendus 2012
       - 
La Dombes - mars 2012 : la remontée des fuligules
       - 
La Bresse - Avril 2012
       - 
Prospection Atlas des nicheurs : le Bugey - 13 Mai 2012
       - 
Amphibiens en Pays de Gex - Mai 2012
       - 
La Dombes - Novembre 2012
     Comptes-rendus 2013
       - 
Parc de Miribel - Février 2013
       - 
Les Pics - Mars 2013
       - 
Val de Saône - Avril 2013
       - 
Migration prénuptiale au Mont Myon - Mai 2013
       - 
Le Marais de Lavours - Juin 2013
       - 
Migration postnuptiale aux Conches - Octobre 2013
       - 
La Dombes - Novembre 2013
       - 
Grand-duc et papillotes - Décembre 2013
     Comptes-rendus 2014
       - 
Parc de Miribel - Février 2014
       - 
Amphibiens en Bresse / Dombes 30 mars 2014
       - 
Migration pré-nuptiale au Mont Myon - Mai 2014
       - 
Lac des Lésines - 22 juin 2014
       - 
Aux Conches après la rave… - Sept. 2014
       - 
Les Conches - Octobre 2014
  Code déontologie
    - 
Code déontologie
Les liens

Comptage Wetlands 2017

Recensements d'oiseaux aquatiques dans le département de l'Ain à la mi-janvier 2017

Par Alain BERNARD

 

Les recensements d'oiseaux aquatiques de mi-janvier sont souvent assez difficiles à organiser. En effet, il faut dénombrer les oiseaux sur une zone s'étendant de la frontière suisse aux portes de Lyon sur une période très courte de quelques jours et même quelques heures pour la Dombes. Cette année, 24 observateurs ont parcouru le département (voir la liste des sites sur le tableau 2). Parmi eux, 7 participaient à ces recensements pour la première fois. Intégrés à des équipes plus expérimentées (l'auteur de ces lignes en est à son 39ème comptage de mi-janvier!), ils apportent un espoir bienvenu de relève à terme et donc de pérennité de ces recensements.

En Dombes, deux zones (centre-est et sud-est) étaient apparemment trop étendues et certains étangs  difficilement accessibles depuis le réseau routier. Les observateurs finissaient tard le soir, parfois dans de mauvaises conditions de visibilité et au risque de double recensement d'oiseaux s'étant déplacés depuis le matin. Il a donc été décidé d'amputer une partie de ces deux secteurs pour en former un troisième (appelé Dombes est).

Toujours en Dombes, l'alerte concernant l'influenza aviaire nous obligeait à prendre diverses précautions lors de nos déplacements mais l'apparition locale de deux cas avérés de cette maladie dans les jours précédant le recensement a augmenté encore ces contraintes et  ainsi c'est le seul personnel du parc de Villars-les-Dombes qui a dû se charger des recensements sur la réserve adjacente. La chute de neige dans les heures qui ont précédé ce dénombrement en Dombes a failli repousser celui-ci au lendemain mais tout s'est arrangé comme par miracle.

 

Résultats en Dombes (8 zones, 18 participants).

Depuis quelques jours déjà, de nombreux étangs dombistes étaient totalement ou partiellement gelés, prémisses d'une vague de froid ayant duré jusqu'à la fin du mois. De toute évidence, certains oiseaux, particulièrement les plongeurs, avaient déjà déserté la Dombes mais il semble bien que d'autres (les oies rieuses par exemple) venaient d'y arriver.

Le total d'Anatidés (15842) est très moyen, au 23ème rang seulement depuis 1975 et la deuxième plus mauvaise année du 21ème siècle mais celui-ci dissimule des contrastes saisissants selon les espèces. L'Oie rieuse (30 individus) n'a jamais été si nombreuse (précédent "record" de 3 oiseaux) ; la Bernache nonnette égale celui de 2015. Le Cygne chanteur (9) confirme son implantation locale avec son deuxième meilleur effectif hivernal. C'est aussi la deuxième meilleure année pour l'Oie des moissons (4 contre 5 en 1982), la troisième pour le Cygne tuberculé (942) et le Canard siffleur (568), la quatrième pour l'Oie cendrée, la cinquième pour la Sarcelle d'hiver (908). Pour toutes les autres espèces, les Plongeurs en particulier, 2017 se situe bien loin dans le classement depuis 1975. Pour l'anecdote, c'est la seconde année de la présence de l'Ouette dans ces recensements et, respectivement, la cinquième et la septième consécutives pour le Harle bièvre et le Garrot qui, bien que toujours en effectifs  modestes, accroissent encore leurs records de fidélité hivernale.

Ce contraste se retrouve au sein des autres groupes. Malgré la fermeture déjà ancienne de la décharge du Plantay, autrefois principale ressource alimentaire des cigognes dombistes en hivernage, la Cigogne blanche connaît cette année son meilleur effectif local (221 contre 179 en 2009). C'est une bonne année, la sixième en terme d'effectifs, pour le Héron cendré (713) et la Grande Aigrette (615)  mais les garde-boeufs (17) et aigrettes garzettes (11) peinent à maintenir leur présence hivernale en Dombes alors que l'asséchement de l'étang du parc ornithologique de Villars-les-Dombes a eu raison de la tradition d'hivernage de bihoreaux sur ce site. Le gel quasi généralisé des étangs explique la faiblesse des grèbes et des cormorans, rendant surprenant le bon effectif constaté chez la Foulque macroule (3891), le sixième depuis 1975.

 

Autres sites du département

(Bresse: 3 observateurs; Vallée de l'Oignin, lacs de Nantua et Sylans: 3 observateurs;  Vallée de l'Ain: 1 observateur;  Etournel, Lac de Divonne et étangs du Pays de Gex: 2 observateurs).

 

Comme en Dombes, le gel partiel ou total des plans d'eau explique en grande partie la répartition et les effectifs des oiseaux hivernants.

Il y a peu à dire de l'Est du département. Les étangs du Pays de Gex, le lac de Divonne-les-Bains, les gravières de l'Etournel, le lac de Sylans, la Vallée de l'Oignin étaient partiellement ou totalement gelés et ne retenaient donc que très peu d'oiseaux. Le site de l'Etournel retrouve un peu d'intérêt (198 Anatidés contre 54 en 2016), essentiellement grâce aux canards chipeaux (96 en 2017, la plus forte valeur des dix dernières années). Pour presque toutes les espèces, les valeurs obtenues sur le lac de Nantua sont assez proches de celles de 2016 mais le Grèbe huppé y progresse un peu (45 contre 33) et c'est l'inverse pour la Foulque (103 contre 146).

En Bresse aussi, de nombreux plans d'eau étaient pris par la glace mais l'effectif d'Anatidés progresse pourtant (1363 contre 897 en 2016), la quasi-totalité de cette progression étant à créditer au Colvert (1247 contre 859) et dans une moindre mesure au Canard siffleur (44 contre 3) et au Cygne tuberculé (31 contre 16). On retiendra aussi la présence d'espèces férales: Ouette, Mandarin, Carolin. Pour les oiseaux plongeurs, le Grèbe huppé (111/79), la Foulque (268/175) et le Grand Cormoran (260/222) progressent alors que le Fuligule milouin n'a pas été contacté. La situation est globalement à la baisse pour les Ardéidés: Garde-boeufs (61/169), Héron cendré (43/34), Grande Aigrette (44/77). La plus grosse déception (1) provient de la Cigogne blanche qui passe de 306 oiseaux en 2016 à seulement 52 en 2017. Depuis la mise en place de l'usine de méthanisation, la nourriture est devenue bien moins abondante à la Tienne.  Cette explication vaut  aussi pour la Mouette rieuse: 292 contre 660 en 2016.

Quelques bonnes nouvelles nous proviennent de la Vallée de l'Ain, malgré le gel partiel ou total de nombreux plans d'eau de la basse vallée. Le total d'Anatidés augmente nettement, passant de 560 à 981, plusieurs espèces contribuant à cette progression. Le Cygne tuberculé reprend enfin un peu de couleur, si on ose cette image, passant de 68 à 81 oiseaux; avec 78 individus, le Harle bièvre pulvérise son record de 2016 (21) et le Colvert passe de 418 à 681. Même le Milouin participe à cette progression,  avec 111 oiseaux au lieu de 11. Les Grèbes progressent également: 82 Castagneux (33 en 2016) et 85 grèbes huppés (15 seulement). Il en est de même pour le Grand Cormoran avec 93 individus contre 23, le Héron cendré (29 contre 16) et la Grande Aigrette (19 contre 2). Seule la Foulque stagne localement: 613 contre 617 en 2016.

____________

(1) L'effectif départemental est de "seulement" 273 en 2017, soit 87 individus de moins qu'en 2016, année record pour cette espèce. Toutefois, ce nombre demeure élevé en comparaison avec ceux obtenus sur la période 2011-2015, oscillant entre les valeurs extrêmes de 78 en 2015 et 188 en 2011 pour une moyenne de 142 sur la période 2011-2015.


Ligue pour la Protection des Oiseaux AIN
email: ain@lpo.fr
5 rue Bernard Gangloff - 01160 Pont d'Ain
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017