www.faune-ain.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Pyrale du Buis 16-18
       - 
Effraie des clochers 16-18
       - 
Grue cendrée 2017
       - 
Grand Corbeau 17-18
       - 
Pic noir 17-18
       - 
Bouvreuil pivoine 17-18
       - 
Accenteur mouchet 17-18
       - 
Castor d'Eurasie 16-17
       - 
Crocidure musette 15-19
       - 
Rainette verte 16-18
       - 
Vulcain 2017
       - 
Grillon des bois 2017
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste de la biodiversité communale
 - 
Cartes de présence
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune-Ain
Etudes et réseaux
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs : renseigner les codes
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
  Comptages Wetlands
    - 
Comptage Wetlands 2011
    - 
Comptage Wetlands 2012
    - 
Comptage Wetlands 2013
    - 
Comptage Wetlands 2014
    - 
Comptage Wetlands 2015
    - 
Comptage Wetlands 2016
    - 
Comptage Wetlands 2017
  Suivis de migration
    - 
Les Conches : suivi de la migration postnuptiale 2010
    - 
Les Conches : suivi de la migration post-nuptiale 2011
    - 
Les Conches - Suivi de migration postnuptiale 2012
 - 
Observatoire National Rapaces
  Réseau Herpéto
    - 
Présentation du groupe
    - 
Classes d'abondance des amphibiens et des reptiles de l'Ain - octobre 2012
    - 
Inventaire des mares du département de l'Ain
    - 
Atlas régional herpétologique
    - 
Recensement des sites d'écrasement d'amphibiens
  Réseau micromammifères
    - 
Présentation du réseau
    - 
Programme 2012
  Réseau Loutre
    - 
Présentation du réseau
    - 
La loutre dans l'Ain
    - 
Protocole de recherche et saisie des données
  Réseau refuges
    - 
Présentation du réseau
    - 
Les activités du réseau
    - 
Partage d'expériences
Vie associative
 - 
Adhérer à la LPO Ain
  Circulaires
    - 
Cora Ain'fo 2010
    - 
Cora Ain'fo et Chroniques ornitho 2011
    - 
LPO Info - Ain - 2014
    - 
LPO Info - Ain - 2015
    - 
LPO Info - Ain - 2016
    - 
LPO Info - Ain - 2017
  Comptes rendus de sorties
    - 
Sortie "Découverte des reptiles" (2017)
     Comptes-rendus 2011
       - 
Eurobirdwatch aux Conches - octobre 2011
       - 
La Dombes - novembre 2011
       - 
Grand-duc et papillotes dans les gorges de l'Ain - Décembre 2011
     Comptes-rendus 2012
       - 
La Dombes - mars 2012 : la remontée des fuligules
       - 
La Bresse - Avril 2012
       - 
Prospection Atlas des nicheurs : le Bugey - 13 Mai 2012
       - 
Amphibiens en Pays de Gex - Mai 2012
       - 
La Dombes - Novembre 2012
    - 
Sortie "Découverte des Salamandres" (2017)
     Comptes-rendus 2013
       - 
Parc de Miribel - Février 2013
       - 
Les Pics - Mars 2013
       - 
Val de Saône - Avril 2013
       - 
Migration prénuptiale au Mont Myon - Mai 2013
       - 
Le Marais de Lavours - Juin 2013
       - 
Migration postnuptiale aux Conches - Octobre 2013
       - 
La Dombes - Novembre 2013
       - 
Grand-duc et papillotes - Décembre 2013
     Comptes-rendus 2014
       - 
Parc de Miribel - Février 2014
       - 
Amphibiens en Bresse / Dombes 30 mars 2014
       - 
Migration pré-nuptiale au Mont Myon - Mai 2014
       - 
Lac des Lésines - 22 juin 2014
       - 
Aux Conches après la rave… - Sept. 2014
       - 
Les Conches - Octobre 2014
  Code déontologie
    - 
Code déontologie
Les liens

Comptage Wetlands 2016

Résultats des comptages d'oiseaux d'eau hivernants à la mi-janvier 2016

Seize observateurs ont silloné les zones humides du département de l'Ain pour réaliser ces dénombrements. Ils y ont consacré environ 80 heures et ont parcouru plus de 1670 kilomètres. Sans leur investissement, rien ne serait possible chaque mois de janvier. Un grand merci à eux.

Ensemble du département

 

La Dombes

 

Analyse rapide des observations

L'analyse des données recueillies lors d'un recensement hivernal d'oiseaux aquatiques dépend de multiples critères, certains locaux comme les niveaux d'eau ou la tranquillité des sites, d'autres à caractère bien plus général comme les données météorologiques à l'échelle du continent. Il convient donc de rester très prudent pour des analyses locales qui risquent d'être contredites par une vue à une échelle bien plus large. De même, seules des réflexions portant sur l'évolution constatée sur plusieurs décennies paraissent pertinentes.

 

En Dombes

Des niveaux d'eau très bas depuis le printemps 2015 et une météorologie très douce à l'échelle continentale depuis l'automne laissaient augurer une faible à très moyenne présence des Anatidés. Les résultats obtenus à la mi-janvier 2016 s'avèrent finalement moins catastrophiques qu'on ne pouvait le redouter puisque le total de 17465 Anatidés classe 2016 au rang de la 18ème meilleure année depuis 1975. Ce n'est somme toute pas si mal! Pour autant, hormis en dehors des épisodes de gel, rarement les disparités n'auront été aussi nettes entre les oiseaux se nourrissant en surface et les plongeurs. Ainsi, les effectifs d'oies cendrées et de canards siffleurs sont les plus importants jamais constatés, ceux du Tadorne de Belon arrivent au deuxième rang du classement alors que ceux de la Sarcelle d'hiver remontent sur le podium (3ème plus fort effectif) après bien des années d'inquiétude locale pour cette espèce. Remarquons pêle-mêle également la bonne santé du Chipeau (6ème meilleure année), du Pilet (8ème), voire du Colvert (10ème), espèce toujours sous forte perfusion cynégétique. Par contre, 2016 n'amène le Souchet qu'à un très modeste 32ème rang, le classant même de ce point de vue derrière les fuligules. Ceux-ci se portent localement et au niveau continental assez mal, particulièrement le Milouin. Cette espèce ne connaît que le 30ème meilleur résultat de son hivernage dombiste. La sex-ratio très déséquilibrée en faveur des mâles (72 %) est difficilement interprétable. S'agit-il d'une réalité générale ou de l'absence d'une migration, celle-ci concernant plus tardivement en saison les femelles?

Remarquons aussi l'apparition de l'Ouette dans ces recensements hivernaux et la présence pour la 4ème année consécutive-un record- du Harle bièvre.

Parmi les autres groupes, on retiendra les meilleurs résultats du Grèbe à cou noir et de la Grue cendrée dont les effectifs hivernant sont toujours très modestes, la deuxième meilleure année pour le Grand Cormoran, la 11ème meilleure année de la Foulque, les bons effectifs de chevaliers de diverses espèces contrastant avec la quasi disparition du Vanneau, la faiblesse des Laridés.

Les Ardéidés méritent une analyse plus approfondie. Si l'effectif d'aigrettes garzettes est le deuxième plus élevé depuis 1975, les autres espèces ont des statuts assez disparates: 4ème meilleure année pour la Grande Aigrette, 9ème pour le Héron cendré, 11ème pour le Bihoreau peut-être contrarié par des travaux sur son seul site d'hivernage dombiste, le parc ornithologique de Villars-les-Dombes,  alors que le Garde-bœufs n'est plus représenté que par 5 individus ! Pour cette espèce, un éventuel repli vers la Bresse est toutefois possible.

 

Autres sites

Les crues et les débits rapides du Rhône et de l'Ain après des précipitations abondantes expliquent partiellement la faiblesse des effectifs d'oiseaux aquatiques sur leurs cours. Pourtant, le désintérêt des oiseaux pour le site de l'Etournel et celui des grèbes pour le cours de l'Ain ne sont pas récents et leurs raisons sont difficilement explicables. Dans la vallée de l'Ain, la raréfaction du Cygne tuberculé suit son cours, là encore sans raison apparente. Si c'est un record local, la présence de 21 harles bièvres sur tout le cours départemental de l'Ain et quelques dizaines d'hectares de plans d'eau annexes ne constitue pas une concurrence sérieuse pour des pêcheurs qui pêchent pour leur seul plaisir et qui seraient mieux inspirés de chercher une autre explication à la raréfaction des poissons.

L’événement majeur est sans conteste la présence de 306 cigognes blanches dans la région de Bourg-en-Bresse. Toutefois, leur principale ressource alimentaire (comme celle des Laridés bressans), la décharge de la Tienne à Viriat, est amenée à se transformer à court terme. Où iront ensuite les cigognes?


Ligue pour la Protection des Oiseaux AIN
email: ain@lpo.fr
5 rue Bernard Gangloff - 01160 Pont d'Ain
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017