www.faune-ain.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Pyrale du Buis 2017
       - 
Effraie des clochers 16-18
       - 
Aigrette garzette 2017
       - 
Balbuzard pêcheur 2017
       - 
Grue cendrée 2017
       - 
Grand Corbeau 17-18
       - 
Pic noir 17-18
       - 
Accenteur mouchet 17-18
       - 
Castor d'Eurasie 16-17
       - 
Crocidure musette 15-19
       - 
Rainette verte 16-18
       - 
Vulcain 2017
       - 
Grillon des bois 2017
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste de la biodiversité communale
 - 
Cartes de présence
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune-Ain
Etudes et réseaux
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs : renseigner les codes
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
  Comptages Wetlands
    - 
Comptage Wetlands 2011
    - 
Comptage Wetlands 2012
    - 
Comptage Wetlands 2013
    - 
Comptage Wetlands 2014
    - 
Comptage Wetlands 2015
    - 
Comptage Wetlands 2016
    - 
Comptage Wetlands 2017
  Suivis de migration
    - 
Les Conches : suivi de la migration postnuptiale 2010
    - 
Les Conches : suivi de la migration post-nuptiale 2011
    - 
Les Conches - Suivi de migration postnuptiale 2012
 - 
Observatoire National Rapaces
  Réseau Herpéto
    - 
Présentation du groupe
    - 
Classes d'abondance des amphibiens et des reptiles de l'Ain - octobre 2012
    - 
Inventaire des mares du département de l'Ain
    - 
Atlas régional herpétologique
    - 
Recensement des sites d'écrasement d'amphibiens
  Réseau micromammifères
    - 
Présentation du réseau
    - 
Programme 2012
  Réseau Loutre
    - 
Présentation du réseau
    - 
La loutre dans l'Ain
    - 
Protocole de recherche et saisie des données
  Réseau refuges
    - 
Présentation du réseau
    - 
Les activités du réseau
    - 
Partage d'expériences
Vie associative
 - 
Adhérer à la LPO Ain
  Circulaires
    - 
Cora Ain'fo 2010
    - 
Cora Ain'fo et Chroniques ornitho 2011
    - 
LPO Info - Ain - 2014
    - 
LPO Info - Ain - 2015
    - 
LPO Info - Ain - 2016
    - 
LPO Info - Ain - 2017
  Comptes rendus de sorties
     Comptes-rendus 2011
       - 
Eurobirdwatch aux Conches - octobre 2011
       - 
La Dombes - novembre 2011
       - 
Grand-duc et papillotes dans les gorges de l'Ain - Décembre 2011
    - 
Sortie "Découverte des reptiles" (2017)
     Comptes-rendus 2012
       - 
La Dombes - mars 2012 : la remontée des fuligules
       - 
La Bresse - Avril 2012
       - 
Prospection Atlas des nicheurs : le Bugey - 13 Mai 2012
       - 
Amphibiens en Pays de Gex - Mai 2012
       - 
La Dombes - Novembre 2012
     Comptes-rendus 2013
       - 
Parc de Miribel - Février 2013
       - 
Les Pics - Mars 2013
       - 
Val de Saône - Avril 2013
       - 
Migration prénuptiale au Mont Myon - Mai 2013
       - 
Le Marais de Lavours - Juin 2013
       - 
Migration postnuptiale aux Conches - Octobre 2013
       - 
La Dombes - Novembre 2013
       - 
Grand-duc et papillotes - Décembre 2013
     Comptes-rendus 2014
       - 
Parc de Miribel - Février 2014
       - 
Amphibiens en Bresse / Dombes 30 mars 2014
       - 
Migration pré-nuptiale au Mont Myon - Mai 2014
       - 
Lac des Lésines - 22 juin 2014
       - 
Aux Conches après la rave… - Sept. 2014
       - 
Les Conches - Octobre 2014
  Code déontologie
    - 
Code déontologie
Les liens

Migration postnuptiale aux Conches - Octobre 2013

Voici enfin le 13 octobre. Sur la route, nous brûlons d'impatience. Il s'agit d'observer aux Conches la migration post-nuptiale, la fascinante, l'incroyable, la mystérieuse migration. Migration qui nous fuit. Sortie LPO de mai sur la migration pré-nuptiale : pluie, point de migration. Sortie de septembre sur la post-nuptiale : pluie, point de sortie ! Et puis les Conches, c'est le lieu mythique où se bousculent les volatiles, les Champs-Elysées des oiseaux. Nos collègues n'y ont-ils pas observé l'an dernier 631 552 migrateurs appartenant à 122 espèces ? Ne vient-on pas de Belgique pour observer aux Conches ?

Pourtant, les Conches, il faut les trouver. Car les Conches, "c'est pas aux Conches" : c'est à la Roche de Cuiron. C'est pour ça que les Belges ont trouvé tout de suite. Et une fois qu'on a compris cela, et qu'il suffit d'ouvrir la clôture du pré, ça y est, on y est. Sur une plate-forme de roches, construite "avec leurs petites mains", nos animateurs nous attendent, depuis l'aube bien sûr.

 

Vue des Conches vers le sud-est - Photo F.Mosneron

 

"Ça a été super ce matin, on a fait plein d'observations, mais depuis que vous êtes là, plus rien !" Il reste à admirer le paysage, superbe. A nos pieds, les deux vallées parallèles du Suran et de l'Ain, au fond desquelles se nichent des glaciers de brume étincelante. A l'horizon, les monts du Bugey. D'autres amateurs arrivent. Nous sommes une quinzaine. On nous recommande le livre de Maxime Zucca "La migration des oiseaux" (Ed. Sud-Ouest, 2010). Les hauts-lieux de la migration, ce sont bien sûr les détroits de Gibraltar et du Bosphore, où convergent les oiseaux, et également Batoumi en Géorgie, sur la Mer Noire, au pied du Caucase...

Mais voici que le groupe s'anime : 4 grives draines, 29 goélands leucophées, 6 alouettes des champs, 4 éperviers, 8 étourneaux, 1 buse, 21 pigeons ramiers, 3 pipits farlouses, ... Mais où, mais où ?

Observer la migration ne s'improvise pas. Hormis quelques passereaux qui filent un instant sur nos têtes, les grands vols passent au-dessus des vallées, petits points sur le fond heureusement blanc de la brume.

Ne nous laissons pas abattre, scrutons, écarquillons les yeux. 4 éperviers, 400 puis 900 pigeons ramiers : vus, je les ai vus. Bien sûr, je n'aurais pu les reconnaître : les ramiers étaient pour moi un essaim de moucherons. Mais l'on progresse... Voici 3 milans royaux, bien identifiables, cette fois, avec leur queue longue, très échancrée. Il se laissent glisser dans le vent, pourtant contraire. Emotion. Le milan royal est beau, et on n'en voit pas tous les jours (hors des Conches bien sûr). Une espèce presque exclusivement européenne, puisque 90 % de la population mondiale vit en Allemagne, France et Espagne. Et voici une bondrée, une bondrée ! Ce rapace ressemble à une buse variable, mais se nourrit en particulier de larves de guêpes et abeilles. Il est peut-être en chemin pour l'Afrique du Sud, car c'est un grand voyageur. Il est bien en retard, car la migration des bondrées bat son plein ici fin août - début septembre. Rien n'est simple en matière de migration. D'ailleurs, même les oiseaux que le néophyte croit sédentaires peuvent migrer, comme les pinsons des arbres par exemple.

Et voici que s'enclenche justement le décompte des pinsons des arbres. Chaque expert observe un coin du ciel pendant 2 minutes. On recommence tout au long de la journée. Ensuite, on extrapole. Comment savoir que cette bande d'une dizaine d'oiseaux, passée si vite, c'étaient des pinsons ? L'habitude, l'habitude ! Et n'as-tu pas entendu les cris ? Une nuée rouge nous survole : ce sont, dit-on, 7 bec-croisés des sapins (les mâles sont rouge brique). On en observe environ un vol par jour aux Conches ! Et si tu vois des suppositoires, ce sont des grosbecs casse-noyaux ! Un groupe de grives draines paraît désordonné. Avec l'habitude, on reconnaît les petits points à l'horizon avec quelques indices subtils.