www.faune-ain.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Pyrale du Buis 16-18
       - 
Effraie des clochers 16-18
       - 
Goéland leucophée 2018
       - 
Grand Corbeau 17-18
       - 
Pic mar 2018
       - 
Bouvreuil pivoine 17-18
       - 
Fuligule morillon 17-18
       - 
Accenteur mouchet 17-18
       - 
Crocidure musette 15-19
       - 
Hermine 17-18
       - 
Muscardin 17-18
       - 
Rainette verte 16-18
       - 
Salamandre tachetée 2018
       - 
Paon du jour 2018
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste de la biodiversité communale
 - 
Cartes de présence
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune-Ain
Etudes et réseaux
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs : renseigner les codes
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
  Comptages Wetlands
    - 
Comptage Wetlands 2011
    - 
Comptage Wetlands 2012
    - 
Comptage Wetlands 2013
    - 
Comptage Wetlands 2014
    - 
Comptage Wetlands 2015
    - 
Comptage Wetlands 2016
    - 
Comptage Wetlands 2017
    - 
Comptage Wetlands 2018
  Suivis de migration
    - 
Les Conches : suivi de la migration postnuptiale 2010
    - 
Les Conches : suivi de la migration post-nuptiale 2011
    - 
Les Conches - Suivi de migration postnuptiale 2012
 - 
Observatoire National Rapaces
  Réseau Herpéto
    - 
Présentation du groupe
    - 
Classes d'abondance des amphibiens et des reptiles de l'Ain - octobre 2012
    - 
Inventaire des mares du département de l'Ain
    - 
Atlas régional herpétologique
    - 
Recensement des sites d'écrasement d'amphibiens
  Réseau micromammifères
    - 
Présentation du réseau
    - 
Programme 2012
  Réseau Loutre
    - 
Présentation du réseau
    - 
La loutre dans l'Ain
    - 
Protocole de recherche et saisie des données
  Réseau refuges
    - 
Présentation du réseau
    - 
Les activités du réseau
    - 
Partage d'expériences
Vie associative
 - 
Adhérer à la LPO Ain
  Circulaires
    - 
Cora Ain'fo 2010
    - 
Cora Ain'fo et Chroniques ornitho 2011
    - 
LPO Info - Ain - 2014
    - 
LPO Info - Ain - 2015
    - 
LPO Info - Ain - 2016
    - 
LPO Info - Ain - 2017
  Comptes rendus de sorties
    - 
Sortie "Grand-duc et papillotes" (2017)
    - 
Sortie "Découverte des Salamandres" (2017)
     Comptes-rendus 2011
       - 
La Dombes - novembre 2011
       - 
Eurobirdwatch aux Conches - octobre 2011
       - 
Grand-duc et papillotes dans les gorges de l'Ain - Décembre 2011
    - 
Sortie "Découverte des reptiles" (2017)
     Comptes-rendus 2012
       - 
La Dombes - mars 2012 : la remontée des fuligules
       - 
La Bresse - Avril 2012
       - 
Prospection Atlas des nicheurs : le Bugey - 13 Mai 2012
       - 
Amphibiens en Pays de Gex - Mai 2012
       - 
La Dombes - Novembre 2012
     Comptes-rendus 2013
       - 
Parc de Miribel - Février 2013
       - 
Les Pics - Mars 2013
       - 
Val de Saône - Avril 2013
       - 
Migration prénuptiale au Mont Myon - Mai 2013
       - 
Le Marais de Lavours - Juin 2013
       - 
Migration postnuptiale aux Conches - Octobre 2013
       - 
La Dombes - Novembre 2013
       - 
Grand-duc et papillotes - Décembre 2013
     Comptes-rendus 2014
       - 
Parc de Miribel - Février 2014
       - 
Amphibiens en Bresse / Dombes 30 mars 2014
       - 
Migration pré-nuptiale au Mont Myon - Mai 2014
       - 
Lac des Lésines - 22 juin 2014
       - 
Aux Conches après la rave… - Sept. 2014
       - 
Les Conches - Octobre 2014
  Code déontologie
    - 
Code déontologie
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 144
 
vendredi 16 février 2018
Mammifères
Nouveau portail: les Mammifères par la grande porte

Pas besoin de se rendre à Poil (58170) pour tout connaître des bêtes à fourrure. Il vous suffit désormais de rejoindre le nouveau portail mammifères de la LPO Rhône-Alpes Auvergne !

Le muscardin aime-t-il les noix ? L'épreinte de loutre sent-elle vraiment le miel ? La marmotte travaille-t-ellle au noir pour les chocolatiers suisses ? Le sanglier est-il rieur une fois bouilli à la sauce à la menthe ? Vous le saurez, et bien d'autres choses encore.

Au menu: monographies, cartes de répartition, clés de détermination, état d'avancement de l'atlas rhônalpin et bien sûr toutes les possibilités de participer à la connaissance de ce taxon.

posté par Alexandre Roux
 
mardi 6 février 2018
Quand on revient bredouille... Du bon usage de l'effectif "zéro" et du code atlas 99

Faune-Ain offre la possibilité de saisir la valeur zéro dans le champ Effectif d’une donnée. Pour les oiseaux, en période de reproduction, le système propose alors automatiquement un code atlas 99 « Espèce absente malgré des recherches ». On appelle cela une donnée négative ou donnée d’absence. Elle apparaît sur les cartes sous la forme d’une croix entourée d’un cercle.

Mais dans quelle situation utiliser… ou ne pas utiliser cette fonctionnalité ?

Évidemment pas pour saisir « zéro pygargue à queue blanche » de retour du parc de la Tête d’Or, ni même zéro baleine à bosse à la confluence Rhône-Saône le premier avril (je vous vois).

 

1/ Les cas où il ne FAUT PAS saisir un effectif à zéro

« J’en ai vu mais je ne sais plus combien »

Dans le cas où l’espèce serait bien présente mais où vous n’auriez pas pu ou pas voulu la compter : dans ce cas, il faut laisser « 1 » et choisir « Non compté » dans le champ Précision.

« J’ai vu des indices, mais pas l’animal » (loges de pics, pelotes, empreintes, traces, nids…)

Si vous voyez des signes manifestes d’activité de Pic noir, de Castor… ou des empreintes ou des crottes d’un mammifère… mais pas l’intéressé lui-même, notez « minimum 1 » et explicitez la chose dans le champ Remarque.

Même chose dans le cas de découverte de pelotes de réjection. Vous visitez une grange. Il n’y a pas d’Effraie mais un joli stock de pelotes de réjection, ce qui veut dire que l’espèce passe régulièrement. Que faire alors ? Surtout pas de « 0 » : là encore, notez soit « minimum 1 » soit « Non compté » (et laissez 1 dans le champ Nombre d’individus).

Enfin dans le cas d’un nid d’hirondelle ou de rousserolle découvert en automne ou en hiver : si vous l’estimez en assez bon état pour avoir servi au printemps précédent, notez l’espèce en « Non compté », avec un code atlas 19 pour un nid découvert, mais (très important) avec une date printanière fictive, par exemple le 1er juin de l’année courante. Cela évitera de faire apparaître une donnée d’Hirondelle en plein mois de décembre !

 

2/ Les cas où il FAUT saisir une donnée à zéro

Saisir un effectif à zéro doit traduire le fait que l’espèce ait été activement et spécifiquement recherchée, avec de vrais espoirs de succès, et n’ait pas été trouvée.

Le cas le plus typique est celui de la repasse négative au Pic ou au Rapace nocturne dans un milieu jugé favorable. Mais ce n’est pas le seul.

De manière générale, une donnée d’absence reste une donnée, mais elle aura plus de sens et d’intérêt en termes de connaissance et de protection dans le cas d’espèces qui font l’objet de campagnes de prospection spécifique (Rapaces nocturnes, Pic mar, Moineau friquet), et lorsque vous vous êtes rendu sur un site ou dans un milieu où vous aurez recherché spécifiquement une espèce en vain.

Dans le cas des rapaces nocturnes, la saisie d’une données d’absence aura un sens en cas de non-réponse à une repasse (Chevêche d’Athéna) ou si aucun oiseau n’est observé dans un site a priori favorable (carrière pour le Grand-Duc ou grange pour l’Effraie des clochers).

Ce sera également judicieux dans le cas d’une repasse au Pic mar ou cendré qui n’aurait pas donné de résultat.

Autre cas pertinent de donnée négative : l’absence d’une espèce remarquable sur un site où sa présence est habituelle, ou récemment signalée. Par exemple si vous prospectez une parcelle qui abrite en temps normal un rassemblement automnal d’œdicnèmes et que cette parcelle est vide, il sera utile d’indiquer « zéro Oedicnème criard ». Idem, si vous passez sur un site où l’on a signalé la veille un Aigle criard, un Pouillot verdâtre ou un Jacamar des Andes et que vous ne le retrouvez pas, il y aura un intérêt à noter zéro – vérifiez tout de même que personne ne l’a déjà fait le jour même.

 

3/ Comment bien saisir une donnée d’absence

Pour saisir correctement une donnée d’absence deux champs sont à renseigner.

-          Le premier, évidemment, est  « Nombre total d’individus », où 0 sera indiqué.

-          Le second est aussi important, il s’agit du code atlas. Dans la liste, le code 99 signifie « Espèce absente malgré des recherches ». L’utilisation de ce code par défaut pour toute donnée d’absence permet de la considérer à part dans les consultations multicritères.

Ceci permet de faciliter le travail d’extraction et d’analyse des données de la base, alors qu’une donnée avec zéro individu code 99  sera mélangée aux autres données (de présence) sans code atlas.

Merci à tous !

L'équipe Faune-Ain

posté par Alexandre Roux
 
lundi 29 janvier 2018
Amphibiens
Sauvetage des amphibiens dans l'Ain : nous avons besoin de vous !!

Chaque année, la circulation routière entraîne de fortes mortalités d'amphibiens lors de leur migration printanière.

Plusieurs sites dans le département font l'objet de dispositif de protection à l'aide de filet installé le long de la route. Ces opérations nécessitent un investissement important de la part de bénévoles, nous avons besoin de vous !

Un site se situe probablement près de chez vous !! Les voici avec les coordonnées des référents à contacter :

- Lent-Certines : Installation le 28/01/18. frapna-ain@frapna.org

- Feigères Péron : sdussouillez@ccpg.fr

- Sainte-Croix : Installation le 11/02/18. alexandre.roux@lilo.org, dimitrilaurent25@gmail.com

- Hôpitaux La Burbanche : installation le 17/02/18. francisque.bulliffon@lpo.fr

- Thézillieu : installation pas encore arrêtée. Besoin de volontaire les WE. vincentorchid@wanadoo.fr

- Vesancy. Installation le 24/02/18. francisque.bulliffon@lpo.fr

posté par Benoit Feuvrier
 
lundi 29 janvier 2018
Amphibiens
Sauvetage amphibiens: La Burbanche

Sauvetage amphibiens: La Burbanche

Bonjour à tous,

Comme chaque début de printemps, nous assisterons à la migration des amphibiens (crapauds, grenouilles, tritons...etc), ces petites bêtes hibernent tout l'hiver à l’abri dans les sous-bois et rejoignent les mares à la fonte des neiges afin de s'y reproduire. Lorsqu'une route sépare la forêt de la mare, des dizaines, voir des centaines d'amphibiens sont écrasés par le trafic routier. Ces écrasements peuvent amener à la disparition des populations locales.

Comme ces trois dernières années, la LPO mettra en place en 2018 un filet de protection amphibien sur la commune de La Burbanche (Département de l'Ain), sur la route D1504 à hauteur du lac nord des hopitaux. L’an dernier, de nombreux écrasements ont été enregistrés dans le département à la fin du mois de février, c’est pour cette raison que nous installerons le filet de protection un peu plus comme en 2017. L’installation est prévue le samedi 17 février.
Nous avons besoin de bénévoles afin de mener à bien cette opération. Pour rappel, en 2017 nous avons sauvé, grâce à vous plus de 900 amphibiens sur ce secteur! Sachant que les effectifs ont atteint près de 4000 individus en 2015. Merci à tous les participants!

La mission pour les bénévoles consiste à passer le long de ce filet (environ 500 mètres) tous les jours en début de soirée afin de récolter les amphibiens bloqués par le filet et de les faire traverser la route à l'aide d'un seau pour les relâcher à proximité du lac.

Nouveauté cette année!!! Nous cherchons des capitaines de soirée, ainsi une personne s'incrit pour être capitaine le lundi, elle aura en charge tous les relevés des lundis soir : relevés des résultats, donner ses coordonnées mail ou tel pour être contacté par des personnes voulant aider, lien avec la LPO. 
Merci de vous manifester rapidement afin de mettre en place un "agenda des capitaines" en envoyant un mail à l'adresse francisque.bulliffon@lpo.fr

 

Dates à retenir:

  • Samedi 17 Février, nous aurons besoin de bras afin de monter 500 mètres de filet le long de la route, concrètement il faut planter des petites tiges d'acier dans le sol afin d'y fixer un filet souple. Ce filet devra être fixer lui-même au sol par des agrafes de paysagiste. Ce travail devrait prendre une demi-journée, il faudra donc prévoir le casse-croute, les habits chaud, les gilets jaunes, et si vous avez marteau, gants.

RDV à 10h à hauteur du filet indiqué sur le plan en pièce jointe

 

  • Du 17 février au 16 mars, nous aurons besoin de vous afin que le filet soit relevé chaque jour pour faire traverser les crapauds! Contactez les capitaines de soirée afin de vous inscrire au relevé, nous diffuserons par la suite les coordonnées de ces personnes référentes sur l'une des soirée de la semaine. Apporter un éclairage ! Et un seau !

Tous les soirs vers 19h (ou couché du soleil)

 

  • Le Samedi 17 Mars, nous enlèverons le filet si les migrations de nos petits amis sont finies!? Sinon nous prolongerons l'opération quelques jours...

RDV à 10h à hauteur du filet indiqué sur le plan en pièce jointe !


A télécharger : fiche identification des amphibiens

 

Nous restons à votre disposition aux coordonnées ci-dessous pour toutes informations, merci de diffuser ce message autour de vous.

 

Francisque Bulliffon
Port : 06 52 47 05 17
Téléphone : 09 70 90 20 61
Adresse physique : Antenne LPO de l'Ain, 5 rue Bernard Gangloff, 01160 Pont d'Ain

Document à télécharger :  Plan La Burbanche
posté par Bernard Sonnerat
 
mercredi 24 janvier 2018
Oiseaux
Oiseaux : week-end de dénombrement des oiseaux des jardins
Oiseaux : week-end de dénombrement des oiseaux des jardins
 

Dans un jardins privé ou public, à la ville ou à la campagne, tout seul ou en famille, observez durant 1h les oiseaux et transmettez vos observations directement en ligne. Près de 7 000 jardins ont participé à l’opération en 2017. Un record ! Arriverons-nous à le battre cette année ?

Comment participer ?

  • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 27, soit le dimanche 28 janvier.
  • Trouver le lieu ! Un jardin privé est idéal, mais il est possible de participer dans un jardin public ou sur un balcon !
  • Observer et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Libre à chacun de choisir l'horaire qui lui convient le mieux.
  • Saisir ses observations sur le site de l'Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr ou sur les portails VisioNature locaux (mêmes identifiants).

Pour en savoir plus : oiseauxdesjardins@lpo.fr

 Bonnes observations!

posté par Bernard Sonnerat
 
mercredi 24 janvier 2018
Oiseaux
Résultats recensements d'oiseaux d'eau dans l'Ain- Mi- janvier 2018

Recensements d'oiseaux d'eau dans l'Ain- Mi- janvier 2018

 

 

Espèces

Dombes

Bresse

Vallée

de

l'Ain

(1)

Vallée

de

l'Oignin

Lac

de

Nantua

 

Lac

de

Sylans

Etournel

(2)

Lac de Divonne

Étangs

du Pays de Gex

Total

Département

(Cygne noir)

(1)

 

 

 

 

 

 

 

 

(1)

Cygne tuberculé

734

16

136

 

 

 

6

4

 

896

Cygne chanteur

9

 

 

 

 

 

 

 

 

9

Bernache nonnette

4

 

 

 

 

 

 

 

 

4

Oie cendrée

998

 

 

 

 

 

 

 

 

998

Oie cendrée x tête barrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

(Oie cygnoïde)

(19)

 

 

 

 

 

 

 

 

(19)

(Oie domestique)

(16)

 

 

 

 

 

 

 

 

(16)

Harle bièvre

36

 

30

 

 

 

18

7

18

109

Tadorne de Belon

64

 

 

 

 

 

 

 

 

64

(Canard à collier)

(2)

 

 

 

 

 

 

 

 

(2)

Ouette d’Égypte

6

 

6

 

 

 

 

 

 

12

Canard carolin

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

Nette rousse

20

 

2

 

 

 

 

5

 

20

Fuligule milouin

2208

20

1

 

2

 

 

 

 

2231

Fuligule nyroca

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Fuligule morillon

193

 

 

 

 

 

 

 

 

193

Fuligule hybride

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Canard de surface hybride

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Canard souchet

184

 

 

 

 

 

 

 

 

184

Canard chipeau

436

14

 

 

 

 

38

39

 

527

Canard siffleur

699

3

 

 

 

 

 

1

 

703

Canard colvert

17409

748

270

 

91

2

87

48

55

18859

Canard pilet

557

 

 

 

 

 

 

 

 

557

Sarcelle d’hiver

2147

 

 

1

 

 

13

 

 

2161

Total Anatidés

25716

802

445

1

93

2

162

104

73

27398

Grèbe castagneux

5

6

17

6

1

2

 

 

 

37

Grèbe huppé

207

54

46

9

40

10

12

9

2

389

Râle d'eau

1

1

 

 

 

 

 

 

 

2

Gallinule poule d’eau

71

50

 

 

 

 

1

4

 

126

Foulque macroule

2523

182

61

1

166

4

3

49

19

3008

Cigogne blanche

80

23

 

 

 

 

 

 

 

103

Spatule blanche

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Bihoreau gris

23

 

 

 

 

 

 

 

 

23

Héron garde-bœufs

3

121

7

 

 

 

 

 

 

3

Héron cendré

743

46

22

6

 

 

12

3

1

833

Grande Aigrette

806

44

12

 

 

 

10

 

 

872

Aigrette garzette

9

 

 

 

 

 

 

 

 

9

Grand Cormoran

1239

137

37

2

3

2

31

17

1

1469

Vanneau huppé

763

1

3

 

 

 

 

 

 

767

Courlis cendré

59

 

 

 

 

 

 

 

 

59

Combattant varié

4

 

 

 

 

 

 

 

 

4

Bécasseau variable

66

 

 

 

 

 

 

 

 

66

Bécassine des marais

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Bécassine sourde

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Chevalier guignette

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Chevalier culblanc

50

 

 

 

 

 

 

 

 

50

Chevalier aboyeur

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Mouette rieuse

568

270

 

 

20

 

 

16

 

874

Mouette mélanocéphale

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

Goéland brun

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

Goéland leucophée

49

129

16

 

 

 

9

1

 

204

Martin-pêcheur

12

3

 

 

 

 

 

 

1

16

 

(1): du pont de Thoirette (39) à la confluence avec le Rhône + Plans d'eau annexes

(2): Rhône de la frontière suisse au pont Carnot

 

 

Espèce

Dombes

nord

Dombes

est

Dombes

centre

est

Dombes

sud est

Dombes

ouest

Dombes

sud

ouest

Fondation

Vérots

Réserve de Birieux

Parc et

Réserve

Villars

Total

Dombes

(Cygne noir)

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Cygne tuberculé

178

13

100

45

138

249

4

2

5

734

Cygne chanteur

 

9

 

 

 

 

 

 

 

9

Bernache nonnette

1

 

 

 

 

 

 

3

 

4

Oie cendrée

160

49

7

8

6

32

50

650

44

1006

Oie cendrée x O. à tête barrée

 

 

 

 

 

 

 

1

 

1

(Oie cygnoïde)

5

 

6

 

 

8

 

 

 

19

(Oie domestique)

5

 

5

 

4

2

 

 

 

16

Harle bièvre

 

36

 

 

 

 

 

 

 

36

Tadorne de Belon

 

 

 

15

13

 

 

2

34

64

(Canard à collier)

 

 

 

 

2

 

 

 

 

2

Ouette d’Égypte

 

 

3

3

 

 

 

 

 

6

Nette rousse

13

 

 

 

1

4

1

 

1

20

Fuligule milouin

1035

2

7

159

4

1000

1

 

 

2208

Fuligule nyroca

 

 

 

 

 

1

 

 

 

1

Fuligule morillon

76

3

10

 

23

81

 

 

 

193

Fuligule hybride

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Canard de surface hybride

 

 

 

 

 

 

 

 

1

1

Canard souchet

76

 

 

11

18

4

 

64

11

184

Canard chipeau

181

 

6

27

92

46

17

67

 

436

Canard siffleur

30

78

 

162

90

2

 

115

222

699

Canard colvert

982

1195

339

1550

1088

790

477

6227

4761

17409

Canard pilet

13

 

 

1

8

19

 

502

14

557

Sarcelle d'hiver

135

295

27

351

55

11

47

1200

26

2147

Total Anatidés

2881

1680

499

2332

1536

2239

597

8833

5119

25716

Grèbe castagneux

2

 

 

 

 

3

 

 

 

5

Grèbe huppé

52

19

18

19

38

55

1

1

4

207

Râle d'eau

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Gallinule poule d'eau

1

 

 

 

 

25

 

 

45

71

Foulque macroule

1160

9

28

165

230

927

 

 

4

2523

Cigogne blanche

9

 

9

6

7

12

 

 

37

80

Spatule blanche

 

 

 

 

 

 

1

 

 

1

Bihoreau gris

 

 

 

 

 

 

 

 

23

23

Héron garde-bœufs

 

 

 

 

1

 

 

 

2

3

Héron cendré

122

76

84

92

139

163

13

2

52

743

Grande Aigrette

155

33

59

86

336

122

13

2

 

806

Aigrette garzette

2

 

 

 

1

5

 

 

1

9

Grand Cormoran

154

132

49

56

247

475

7

65

54

1239

Vanneau huppé

565

 

141

2

5

 

50

 

 

763

Courlis cendré

15

 

 

 

 

44

 

 

 

59

Combattant varié

3

 

 

 

 

 

 

 

1

4

Bécasseau variable

66

 

 

 

 

 

 

 

 

66

Bécassine des marais

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

Bécassine sourde

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

Chevalier guignette

 

 

 

 

 

 

1

 

 

1

Chevalier culblanc

13

13

8

 

11

4

 

 

1

50

Chevalier aboyeur

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

Mouette rieuse

38

 

32

9

160

242

 

 

87

568

Goéland leucophée

8

7

1

1

22

 

2

5

3

49

Martin-pêcheur

3

4

 

 

1

3

 

1

 

12

 

Commentaires

 

Les observateurs qui fréquentaient les zones humides du département de l'Ain avant mi-janvier prévoyaient un recensement Wetlands en demi-teinte. En effet, un automne sec et chaud a prolongé le très net déficit hydrique estival. Tout cela n'était pas très favorable à la halte et au stationnement des fuligules ou des foulques sur les étangs. A l'opposé, de fortes précipitations sur le Massif jurassien et les Alpes du Nord la semaine précédant le recensement ont provoqué la crue des grands cours d'eau (Ain, Rhône et Saône) qui, par leur débit rapide et leurs eaux troubles, sont devenus à leur tour peu propices à l'arrêt des oiseaux. Ces précipitations qui ont touché aussi le département n'ont toutefois pas permis de faire remonter significativement le niveau des étangs dombistes, souvent réduits à de simples flaques d'eau sur les vasières.

Une fois de plus, il nous faut signaler que l'analyse des résultats qui figure ci-après est strictement locale et ne représente pas forcément les tendances rencontrées sur l'ensemble du Paléarctique occidental, tendances qui sont l'un des buts de cette 'photographie' annuelle des populations d'oiseaux paludicoles.

 

Situation hors Dombes

 

Les ornithologues qui ont sillonné la vallée de l'Ain, la Bresse, le Pays de Gex et les lacs situés sur le relief se sont quelque peu ennuyés.

Dans la vallée de l'Ain, le Cygne tuberculé poursuit sa remontée entamée en 2017 et le Harle bièvre connaît un nouveau record (30 individus) qui est toutefois modeste lorsqu'on le rapporte à la longueur du cours de la rivière et à la surface des plans d'eau annexes. Toutes les autres espèces déçoivent par leur rareté, particulièrement la Foulque qui connaît un minimum qualifiable d'historique et les Grèbes huppé et castagneux presque au plus bas eux aussi. Le niveau d'eau important et la force du courant de la rivière n'expliquent pas tout puisqu' une situation similaire se retrouve sur les plans d'eau annexes, bien plus stables. Au moins deux de ceux-ci (Ambronay et Priay) sont entièrement accessibles en barque par les pêcheurs et cette fréquentation semble réduire considérablement les stationnements d'oiseaux d'eau. Globalement, les plans d'eau de la basse vallée de l'Ain sont inhabituellement pauvres en Anatidés et à elle seule une gravière de Saint-Jean -le-Vieux héberge 39 % de tous les Anatidés entre Thoirette (01/39) et la confluence avec le Rhône!

En Bresse, la décharge de la Tienne à Viriat (dont l'accès suppose des autorisations spécifiques) continue à être moins favorable aux Laridés et aux cigognes dont c'est pourtant le principal site d'alimentation en Bresse. Dans cette région, le déficit en Anatidés comme en foulques est bien perceptible en ce mois de janvier 2018. De toutes les espèces, seul le Garde-bœufs s'en sort bien avec une troisième meilleure valeur locale (121 contre 122 en 2012 et 169 en 2016), ce qui contraste avec la mauvaise situation de l'espèce en Dombes voisine.

Les effectifs constatés sur les lacs de Sylans et de Nantua comme dans la vallée de l'Oignin sont très faibles. Dans cette dernière, ni le niveau très bas du barrage des Trablettes ni celui très haut de la retenue de Samognat n'étaient propices pour les oiseaux.

C'est la même médiocrité qui prévaut pour le Pays de Gex où le lac de Divonne, naguère une des plaques tournantes du stationnement des nettes rousses dans le bassin lémanique, présente nettement moins d'intérêt pour les Anatidés. C'est aussi le cas de l'Etournel, sur le haut-Rhône, qui stagne depuis 2013 à moins de 200 Anatidés.

 

 

En Dombes

 

Comme souvent ces dernières années, l'impression de médiocrité donnée par des prospections partielles a été battue en brèche par les recherches presque exhaustives réalisées à l'occasion de ce comptage. En effet, 25716 Anatidés ont été recensés à cette occasion, ce qui place 2018 au rang de 7ème meilleure année depuis 1975, très nettement au dessus de la moyenne 1975-2018 qui est de 16522. Toutefois, il ne fallait pas manquer les trois réserves principales (Birieux, Villars, Fondation Vérots) qui retiennent à elles trois 56 % des Anatidés dombistes et même 74 % des oies cendrées et 65 % des colverts.

La situation est excellente pour l'Oie cendrée qui dépasse pour la première fois le millier d'individus, le Harle bièvre (précédent record de 29 en 2013), le Tadorne de Belon (précédent record de 29 en 2016), l'Ouette d’Égypte (précédent record de 5 en 2016), le Canard siffleur (précédent record de 646 en 2013), le Canard pilet (précédent record de 387 en 2015), le Cygne chanteur (deuxième meilleure valeur, ex-æquo avec 2017) et la Sarcelle d'hiver dont c'est le deuxième meilleur effectif dombiste après.... 1975 (3200 individus).

C'est globalement moins remarquable pour les autres Anatidés de surface: 5èmes plus gros effectifs pour les Canards chipeau et colvert, 11ème pour le Cygne tuberculé, 13ème pour le Canard souchet.

La situation est plus inquiétante pour les plongeurs puisque les effectifs de Fuligules morillon et milouin n'arrivent respectivement qu'aux 21ème et 23ème rangs depuis 1975 et ceux de la Foulque (qui n'est certes pas un Anatidé) seulement au 35ème rang. Il est à noter que les troupes de fuligules ne sont guère arrivées en Dombes que début janvier, ce qui suggère des tentatives d'hivernage dans des régions septentrionales.

La situation est contrastée chez les Ardéidés. Le Bihoreau réapparaît sur le parc ornithologique de Villars après une courte disparition en 2017. La Grande Aigrette connaît un nouvel effectif record (précédent: 757 en 2012) et le Héron cendré sa 6ème meilleure année. Par contre, l'Aigrette garzette et le Garde-bœufs peinent à maintenir leur hivernage en Dombes.

Il faut à nouveau parler d'une certaine rareté de la Cigogne blanche, bien loin des 221 oiseaux de 2017, mais il n'est pas certain que tous les oiseaux présents en Dombes (comme en Bresse d'ailleurs) aient été contactés lors de ce comptage car les parades et occupations des sites de reproduction ont déjà commencé.

Il faut mentionner la seconde année avec la présence d'une Spatule blanche (1 en 2016). L'avenir dira si des hivers doux permettront de pérenniser cette faible présence hivernale dans nos contrées.C'est probablement cette douceur des températures qui permet le nouveau record de Grands Cormorans, dépassant de très peu le précédent: 1233 en 2016.

Cette douceur et les nombreuses vasières présentent se sont avérées favorables aux Limicoles. Ainsi, le Bécasseau variable, le Vanneau huppé et le Chevalier culblanc n'ont jamais été aussi bien représentés depuis 2010 mais l'effectif de Courlis cendrés est exactement le même qu'en 2017 malgré des conditions climatiques bien différentes.

 

Sans la participation bénévole des observateurs, ces recensements ne seraient même pas envisageables. De grands remerciements s'adressent donc à M. Benmergui (ONCFS), A. Bernard, F. Bulliffon, E. Bureau ((Réserve de Villars), J.Y. Brevet, M. Chevalier, P. Chevret (Réserve de Villars), M. Crouzier, P. Crouzier, P. Fossard, S. Gardien, C. Guyard, M. Kerdraon, A. Lamy, S. Laurencin, T. Lengagne, A. Mermet, L. Mery, J. Morgnieux, F. Poumarat, M. Poumarat, J.Ph. Rabatel (Fondation Vérots) et F. Rochet.

 

 

A. Bernard

posté par Francisque Bulliffon
 
jeudi 11 janvier 2018
Collisions routières faune sauvage: recherche d'observateurs pour tronçons tests

Vous connaissez tous l'histoire de Paf-la-chouette-effraie, dite aussi "recherche des points noirs collisions routières/faune sauvage"...

Voici un nouvel appel à participation pour traquer ces lieux sinistres et les éliminer : en partenariat avec le Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Évolutive de Montpellier, la LPO régionale recherche des observateurs prêts à suivre des tronçons tests pour évaluer différents paramètres liés à la collecte des données de mortalité.

Il s'agit de suivre un ou plusieurs tronçons échantillons, en voiture, 5 jours consécutifs à plusieurs périodes de l'année (janvier, mars, mai, août et octobre).

L'objectif n'est pas de détecter un maximum de cadavres mais de faire un suivi en conditions habituelles d'observation (en voiture, vélo, moto...) selon vos habitudes.

Un trajet domicile-travail peut parfaitement être pris comme tronçon échantillon. L'objectif est d'avoir la diversité la plus importante possible dans les tronçons routiers étudiés (petites et grande routes, autoroutes...). Afin d'avoir des informations les plus précises possibles, il faudrait plusieurs tronçons par département.

Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter rapidement Julien GIRARD-CLAUDON julien.girard-claudon[@]lpo.fr

Merci à tous !

posté par Alexandre Roux
 
mardi 9 janvier 2018
Oiseaux
Le week-end du 27 et 28 janvier 2018, participez au comptage national des oiseaux des jardins !

Le week-end du 27 et 28 janvier 2018, participez au comptage national des oiseaux des jardins !

Apprenez à reconnaître les oiseaux et comptez-les régulièrement dans votre jardin, dans un parc public ou même sur votre balcon ! Vous aiderez ainsi les scientifiques à comprendre quand et pourquoi les oiseaux visitent les jardins. Les migrateurs reviennent-ils plus tôt quand le printemps est précoce ? Les oiseaux granivores viennent-ils plus aux mangeoires dans les jardins proches des plaines agricoles où les graines sauvages manqueraient en hiver ? Comment les aménagements urbains agissent sur la capacité des oiseaux à vivre en ville ? Autant de questions qui auront des réponses grâce à vos contributions !

http://files.biolovision.net/www.faune-ain.org/userfiles/INSTAGRAMRVB.jpg

 

Qu’est-ce que c’est?

L’observatoire des oiseaux des jardins est un projet de science participative de la LPO et du Muséum national d’Histoire naturelle pour mieux connaître les oiseaux qui fréquentent nos jardins. Cette enquête se déroule toute l’année.

Pourquoi une enquête sur les oiseaux des jardins?

Ce programme permet de récolter des données scientifiques afin de savoir quand et pourquoi les oiseaux fréquentent les jardins. La recherche a besoin de nombreuses observations sur de longues durées pour analyser, par exemple, les tendances des populations, les effets du changement climatique sur ces espèces, etc.
 


Comment participer ?

http://files.biolovision.net/www.faune-ain.org/userfiles/logo-chardo1.pngEtape 1 – S’inscrire

Lors de votre première visite sur le site de l’observatoire des oiseaux des jardins http://www.oiseauxdesjardins.fr/ , cliquez sur « J’aimerais participer », en entrant votre département, si vous vous situez dans l’Ain, vous serez redirigé vers Faune-Ain.

Etape 2 – Créer un jardin

Le jardin doit être un espace défini, bien délimité, sur lequel vous allez compter les oiseaux : votre jardin privatif, un square, une partie bien délimitée d’un grand parc public, votre balcon ; vous le localisez sur une image aérienne, lui donnez un nom, puis vous complétez la description du jardin ; vous pouvez créer autant de jardins que vous le souhaitez (rubrique « Participer, Ajouter un jardin ») ;

Etape 3 – Transmettre des observations

Sur Faune-Ain => participer => mes jardins, saisissez une date, un créneau horaire (heure de début et heure de fin de la période d’observation), et le nombre d’individus observés pour chaque espèce ; soit vous tapez un nouveau nombre dans la case du comptage, soit vous cliquez sur le dessin de l’oiseau, un clic incrémente le compteur d’une unité. Quand vous avez fini de renseigner les compteurs, validez votre saisie. Il s’agit de compter les oiseaux qui utilisent le jardin, par exemple pour s’alimenter, se cacher, se nourrir, se reproduire… mais pas ceux qui le survolent sans s’y arrêter.

Quand compter ? Quand vous voulez, tous les jours, une fois par mois, ou même ponctuellement. L’observatoire fonctionne tout au long de l’année, avec deux moments forts : le dernier week-end de janvier (pour les oiseaux hivernants) et le dernier week-end de mai (pour les nicheurs). Vous pouvez contribuer seulement lors de ces deux animations, mais essayez de suivre certains jardins en y comptant les oiseaux une fois par semaine, sur autant de semaines que possible.

Comment compter ? Vous retiendrez le nombre maximal d’individus de chaque espèce observés durant le créneau horaire reporté. Il ne faut pas compter plusieurs fois le même individu s’il se déplace ou fait des aller-retours. Le créneau horaire permettra d’avoir une estimation de la pression d’observation.

Quoi compter?  Comptez uniquement les oiseaux posés dans votre jardin et non ceux le survolant, ni ceux observés dans le jardin du voisin! Quelques exceptions à cette règle pour les insectivores et les rapaces chassant au-dessus du jardin : hirondelles, martinets, rapaces. Vous pouvez noter ces espèces si vous les observez en train de chasser sur votre lieu d’observation.

 Bonnes observations!

posté par Alexandre Roux
 
vendredi 5 janvier 2018
Mammifères
Atlas des mammifères- Partagez vos photos

Dans le cadre du projet commun entre la LPO et la FRAPNA, la rédaction d’un « atlas des mammifères sauvages de Rhône-Alpes » faisant l'état des connaissances de notre ancienne région, à l’image de ce qui a été fait précédemment pour les chauves-souris en 2014, les amphibiens et reptiles en 2015, ou encore l’atlas des mammifères d’Auvergne, publié par le Groupement Mammalogique d’Auvergne en 2015, nous avons besoin de vos contributions photographiques !

 

Nous sommes à la recherche de photographes souhaitant participer avec nous à ce projet en acceptant de céder les droits sur quelques clichés.

Nous sommes actuellement en pleine phase de rédaction des monographies, et recherchons activement des images afin de les illustrer au mieux, et plus généralement d’illustrer la plateforme internet dédiée à cet atlas

 

Les espèces recherchées sont toutes répertoriées dans un document pdf que vous trouverez en cliquant ICI, il maquera 8 espèces dans cette liste dont nous avons déjà assez de clichés.
 

LISTE DES ESPECES

 

Chaque photo devra être de bonne qualité pour un affichage informatique. De plus, nous vous demandons de renommer la ou les photos que vous souhaitez nous faire parvenir afin que le tri des clichés soit le plus rapide possible. 

Le nom de la photo doit contenir les informations suivantes :

- Le nom de l’espèce ; 

- Une localisation plus ou moins précise (département, secteur, commune …) ; 

- Une date (mois et année ou seulement année) ; 

- Le nom de l’auteur du cliché pour la citation. 

 

Un exemple : Renard roux_Grand Colombier01_Novembre 2016_Morgnieux Julien

 

A minima, les informations nécessaires sont le nom de l’espèce et le nom de l’auteur. Bien évidemment nous privilégierons les photos prises en Rhône-Alpes. 

 

Si vous êtes intéressé pour participer, ou s’il vous faut plus de renseignements, vous pouvez nous contacter à l’adresse julien.morgnieux@lpo.fr.

posté par Alexandre Roux
 
jeudi 28 décembre 2017
Oiseaux
Compte-rendu vidéo de la Sortie "Grand-duc et papillotes"

Suite à la sortie "Grand-duc et papillotes" ayant eu lieu à Hautecourt-Romanèche le 16 décembre dernier, retrouvez le compte-rendu en vidéo en cliquant sur ce lien:

VOIR LE COMPTE-RENDU VIDEO

posté par Alexandre Roux
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 144

Ligue pour la Protection des Oiseaux AIN
email: ain@lpo.fr
5 rue Bernard Gangloff - 01160 Pont d'Ain
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018